°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le menu placé ci-dessus vous permet de vous déplacer sur toutes les autres pages

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                          

°°°°°°°°°°°°°°°°°

Francis Dahon

mes textes

mes livres

mes amis

°°°°°°°°°°°°°°°°°

18N  Profil

21.07. page 2

21.07. page 5

21.07. page 6

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

- Décalé -

francis dahon

   

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

FD 85 Fresques de Pompeï

« Pardonnez-moi, Prince, si je suis bougrement moyenâgeux » Georges Brassens.  

Je suis d’une espèce en voie de disparition.

Pour atténuer mes peines ou pour accentuer mes joies je n’écoute que de la musique baroque. Haendel, Vivaldi ou Bach animent mes ciels intérieurs, ciels gris ou ciels roses.

Je lis et relis les poètes de toutes les époques et je m’égare avec délectation dans les méandres de la mythologie grecque.

Je paye en espèces plutôt qu’en carte bleue.

Je fuis les magasins les jours des soldes.

Je me retrouve toujours à contre-courant.

Je suis un inadapté.

J’aime les murs en ruine, les maisons décrépites, les sentiers d’autrefois et je reste insensible devant les tours luxueuses d’Abu Dhabi ou de Shanghai.

J’éprouve infiniment plus de plaisir en contemplant un tableau du Caravage que face aux oeuvres de Soulages ou de Rothko.

« Je suis bougrement moyenâgeux » disait Brassens.

Moi, mon Prince, je suis même antiquisant.

Je conserve toujours auprès de moi quelques fresques de Pompéi et dans le tréfonds de mes yeux s’agitent les collines de Delphes.

en illustration Fresques de Pompéï.

              

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un nouveau livre.

Mon prochain livre sera publié après l’été, certainement en octobre.

Il s’intitule « Sexe, Amour, Rêve et Mort, les piments d’une vie ».

Le titre résume le contenu. A travers des souvenirs réels et des fantasmes mon récit met en scène les quatre éléments qui sans cesse nous obsèdent et nous stimulent : le sexe, l’amour, le rêve et la mort.

J’ai hâte de recueillir vos opinions sur ma prose. À bientôt.

francis.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

En haut de chaque page un Menu vous permet de visiter toutes les autres pages.

Il suffit de cliquer sur la page de votre choix.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

compteur.js.php?url=B2Acp2h8WdE%3D&df=9V